. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

La réaction des français musulmans, clé du problème terroriste

Nous n’en finirons donc pas de sitôt avec le terrorisme islamique. Le meurtre sauvage d’un commandant de police et de sa femme s’ajoute à la longue liste des actes barbares.

Au passage, il serait bien que ceux qui scandent à pleins poumons « tout le monde déteste la police » réfléchissent un peu à ce qu’ils disent. Juste un peu. Mais la question n’est pas là.

Tout le monde se demande quand cela va s’arrêter, quand la spirale infernale va s’inverser. Le renseignement, la répression sont des instruments nécessaires, la riposte militaire indispensable. La cohésion nationale aussi, face à la menace quotidienne.

Mais la clef du problème est aussi, et peut-être surtout, entre les mains des musulmans, principalement des musulmans de France. Ils sont les deuxièmes victimes des exactions commises au nom de l’Islam.

Pourtant c’est là que le bât blesse aujourd’hui. Où sont les manifestations, les pétitions, les rassemblements, les protestations des français musulmans ? Rares, trop rares, quasiment invisibles malgré les prises de position courageuses de quelques uns, qu’il faut d’autant plus saluer qu’ils sont isolés.

Ce serait si différent si les terroristes sentaient que ce tissu leur est hostile, s’ils étaient rejetés explicitement par la masse des musulmans, s’ils recevaient, comme on dit aujourd’hui, un « signal fort » de la part de leurs amis, de leurs voisins, de leurs proches.

 Les uns diront que les musulmans ont peur, qu’ils se sentent eux aussi menacés par la terreur. Sans doute, mais tout le monde en France. Cela n’empêche pas de manifester, de se manifester.

Les autres diront que les musulmans ne sont pas plus concernés que les autres par des actes qui leur sont étrangers. Pourtant ils le sont bien, concernés,  et rien ne les empêche de faire dans ce cas comme les autres français et de se manifester. 

Trêve de mauvaise foi. La clef du problème est quand même bien là. Privé de terreau, tous les terrorismes dans l’Histoire, religieux ou politique, se sont asséchés. Réitérons donc l’appel aux français musulmans : vous taire serait lourd de conséquences, manifestez-vous, dites non ! Le plus fort que vous pouvez.

 

Philippe Breton

Ovipal

14 juin 2016



14/06/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 762 autres membres