. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

Pourquoi donc avoir interpellé le général Piquemal ?

 

Un terrible soupçon plane sur l’interpellation inutile du général Piquemal suite à la manifestation interdite de Calais, samedi 6 février dernier. Ne s’agirait-il pas d’une manœuvre politique visant à radicaliser certaines franges de l’opinion, qui s’étaient pourtant tenues jusque là à l’écart de la vie politique, et cela au moment même où le Front national se pacifie ? Ce qui apparaît comme une possible provocation dans le cadre des élections à venir, ne s’inscrirait-elle pas, dans ce cas, dans la vieille stratégie du PS consistant à réveiller l’épouvantail de l’extrême droite à chaque fois qu’il faut prolonger un pouvoir chancelant ?

 

Le général Piquemal, animateur d’un blog « patriotique »*, et organisateur du rassemblement de Calais, avait maintenu l’événement, pourtant interdit par la préfecture. Qu’il ait donné sa parole d’honneur que tout se passerait dans le calme ne change rien au fait qu’il s’est placé, bien évidemment, hors la loi. Il est donc légitime que la manifestation (pas plus de 120 personnes), même si elle est restée pacifique et bien encadrée, devait être dispersée par la force, ce qui a été le cas.

Pourquoi y ajouter l’interpellation spectaculaire de son organisateur ? Qu’est-ce que cela ajoutait au maintien de l’ordre public ? La doctrine courante ne consiste-t-elle pas dans ce cas à ne pas rajouter de l’huile sur le feu ? C’est dans ce cadre que les organisateurs de manifestations pourtant violentes, à Calais, à Rennes, à Notre-Dame-des Landes, ne sont que rarement inquiétés, pour ne pas en faire des martyrs et ainsi relancer le mouvement.

Là, sous les yeux des caméras, on fait empoigner, plus que vigoureusement, par une dizaine de policiers, un homme de près de 80 ans, qui ne se dérobait pas, mais qui constituait à lui seul un symbole explosif. On le place en garde à vue dans une geôle semble-t-il suffisamment froide et humide pour qu’on soit obligé d’hospitaliser rapidement l’intéressé et in fine de reporter sa comparution immédiate.

 

Capture d’écran 2016-02-08 à 15.59.31.png

 

Le général, connu et estimé bien au delà des milieux militaires, par ailleurs ingénieur atomiste et ayant été conseiller de plusieurs ministres, héros de la Légion étrangère, qu’il a commandée, et animateur des cercles d’anciens parachutistes, est promu en quelques heures au rang de martyr patriotique. Les réseaux sociaux vibrent alors, tout à fait logiquement, d’une indignation généralisée dans des milieux qui jusque là étaient restés à l’écart de l’action politique. On aurait voulu radicaliser une frange de l’opinion, notamment le milieu des cadres militaires et des anciens combattants, qu’on ne s’y serait pas pris autrement. On attend peut-être que, sous le coup de l’exaspération, l’un ou l’autre d’entre eux se laisse aller à un acte de violence politique. 

On agite ainsi à peu de frais la vieille crainte de l’extrême droite, du « coup d’Etat », des bataillons de putschistes prêt à sauter sur Paris. En somme, on prépare la réélection de François Hollande en réveillant de toute pièce un imaginaire de guerre civile, au sein duquel Piquemal se voit attribuer le rôle d’une sorte de potentiel Pinochet calaisien.

La « provocation de Calais » apparaît en tout cas comme une riposte bien calculée au mouvement de pacification annoncé par le Front national, qui du coup ne peut plus servir si facilement d’épouvantail. Elle restera peut-être comme le premier acte de la campagne des présidentielles. Mais sans doute pas comme le plus glorieux.

 

* //blog.cercle-citoyens-patriotes.fr/face-a-la-guerre-se-defendre/

 Lire aussi sur le sujet l'excellent article : //www.huffingtonpost.fr/romain-mielcarek/piquemal-migrants_b_9186750.html

 

 

Philippe Breton

Ovipal

8 février 2016



08/02/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 762 autres membres