. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

Quelles évolutions électorales pour les 10 départements de la Région Grand-Est ?

Analyse de quelques variations électorales possibles

 

 

Il peut être -à l'issue des dernières élections régionales- mis en évidence 5 familles de départements qui correspondent à 5 grands types d'identités politiques entre les départements, même si certains départements peuvent partager plusieurs types d'identités politiques.

 

Ces familles sont les suivantes :

 

1. les départements à vote légitimiste de droite  : le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.

2. les départements à vote légitimiste de gauche : la Meurthe-et-Moselle et les Vosges.

3. les départements à vote légitimiste mixte (de gauche et de droite) : les Ardennes, la Meurthe et Moselle et le Bas-Rhin.

4. les départements à vote contestataire extrêmiste: la Marne, l'Aube, la Haute-Marne, les Ardennes.

5. les départements à vote contestataire abstentionniste : la Moselle, les Ardennes.

 

Quelques facteurs explicatifs peuvent expliquer cette répartition en  5 grandes familles d'identités politiques.

 

Ils tiennent principalement à des explications qui combinent le poids de l'urbanité ou de la ruralité associé au degré de crise socio-économique. En effet, l'importance de l'urbanité articulé à un fort impact de la crise socio-économique va accentuer le poids de l'abstention en Moselle, mais une ruralité cumulée à une situation de crise va générer un vote contestataire extrémiste pour les départements ruraux de Champagne-Ardenne.

 

L'élément intéressant  de cette répartition en  5 grandes familles d'identités politiques est qu'il peut amener à travailler sur différentes stratégies électorales selon le degré de ''plasticité politique'' de chaque département..

 

C'est le cas des départements qui présentent une pluralité des votes politiques :

- les Ardennes présentent un triple ancrage politique ou prédominent surtout les votes de contestation face aux partis légitimistes et traditionnels,

- la Meurthe et Moselle et le Bas-Rhin présentent une double appartenance d'ancrage politique (qui s'organisent selon une bivalence politique gauche-droite)

 

Mais l'intérêt de l'analyse repose également sur l'évolution électorale des départements caractérisés par leur mono-identité.

 

- 5 départements se caractérisent par leur mono-identité et paraissent assez peu flexibles en terme d'évolution par rapport à leur caractéristique  politique principale  : les Vosges (plutôt à gauche), la Marne, l'Aube, la Haute-Marne (plutôt avec un vote contestataire extrémistes /FN), la Moselle (plutôt avec un vote contestataire abstentionniste) ; il sera intéressant d'étudier dans quel sens s'y effectuera le/les glissement/s : verra-t-on un glissement vers l'abstention ou le FN dans les Vosges ou bien ce département restera t-il influencé par le vote de gauche ? Dans la Marne, le vote légitimiste de droite s'exprimera t-il à nouveau face au vote FN ;  enfin  la Haute-Marne et l'Aube accentueront-ils le vote FN en prélevant sur l'abstention ?

 

Evoquer les éventuels glissements électoraux lors des futurs scrutins électoraux, qu'il s'agisse de renforcement voire -au contraire- d'un écart par rapport à la prévalence des résultats électoraux de tel ou tel département, suppose de définir les identités politiques qui structurent  les rapport des forces politiques au sein de chaque département comme nous venons de la faire. Cette dimension politique (composite ou pas des identités  politiques) rend ces départements  d'autant plus intéressants à étudier sur le plan électoral qu'elle permettent d'évaluer un degré de  ''plasticité'', de ''flexibilité" politique ou a contrario de ''rigidité" politique en terme d'évolution électorale pour chaque, voire pour chaque canton.

 

Pascal Politanski (Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques)

Ovipal 31 mars 2016

 

note : Notre analyse s'appuie sur l'étude statistique "200 cantons, 10 départements : études typologiques des résultats des Elections Régionales des 6 et 13 décembre 2015 dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine'' (menée par Jean-Paul Villette / 21 décembre 2015)



03/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 763 autres membres