. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

Le phénomène Zemmour

 

Le phénomène Zemmour

 

A première vue l’envolée d’Eric Zemmour dans les intentions de vote pour la prochaine présidentielle a de quoi impressionner. Alors qu’il était à près de 5 % au mois de juillet, il fait à présent pratiquement jeu égal avec Marine Le Pen et il pourrait être qualifié pour le second tour. Cette envolée peut susciter deux types de réflexions :

 

Elle reflète d’une part l’attrait pour la nouveauté en politique. A la différence des professionnels de la politique qui souffrent de l’usure et du discrédit qui pèsent sur l’ensemble du personnel politique, les personnalités qui n’appartiennent pas au sérail politique bénéficient à la fois des avantages de la notoriété, acquise dans leur domaine d’activité antérieur – le journalisme, la chanson, le spectacle etc.- et du fait qu’ils apparaissent comme nouveaux (ils sont nouveaux en politique).

 

Un phénomène semblable s’était produit à la présidentielle de 1981 autour de l’annonce de la candidature de Coluche. 6 mois avant le scrutin il était à 17 % dans les intentions de vote – un niveau comparable à celui de Zemmour actuellement. Et quelques années plus tard, l’annonce d’une possible candidature d’Yves Montant, pour la présidentielle de 1988, avait également été accompagnée pendant un certain temps de sondages favorables.

 

Cette envolée reflète d’autre part le visage de la France des années 2020, qui n’a pas grand-chose à voir avec la France des années 1970 et 1980. Alors que Coluche représentait la contestation, la dérision et que d’un point de vue idéologique on l’aurait plutôt classé à gauche (bien qu’il n’utilisait pas cette étiquette), l’orientation de Zemmour relève de l’autre extrémité du spectre politique.

 

Il est certes possible que le phénomène Zemmour ne représente une bulle médiatique, dont il est difficile de savoir combien de temps elle va durer. Il n’empêche. Le fait que cette envolée médiatique et sondagière se produise à partir de thèmes d’extrême-droite constitue un nouveau signe de la position très à droite du centre de gravité de la vie politique française à l’heure actuelle.

 

Bernard Schwengler

18 novembre 2021

OVIPAL

 

 



28/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres