. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

Législatives de juin 2024 : analyse des résultats du 1er tour en Alsace.

Le RN en tête

 

A l’image de ce qui s’est passé dans la France dans son ensemble, le principal résultat du premier tour des législatives du 23 juin 2024 en Alsace est le score très élevé atteint par le Rassemblement national (RN). Celui-ci est en tête dans la plupart des circonscriptions alsaciennes (dans 11 circonscriptions sur un total de 15).

 

Les 4 circonscriptions où il n’est pas en première position sont des circonscriptions urbaines, c’est-à-dire d’une part les trois circonscriptions de Strasbourg ville (Strasbourg 1, 2 et 3) où les candidats arrivés en tête sont les candidats du Nouveau Front populaire (NFP) T. Sother, S. Regol et E. Fernandez et d’autre part la circonscription de Mulhouse-Habsheim où c’est le candidat marcroniste O. Becht qui est en première position.

 

La faiblesse du vote à gauche en Alsace

 

Malgré le vote strasbourgeois qui penche nettement en faveur de la gauche, le score des candidats du NFP est nettement plus faible en Alsace que dans la France dans son ensemble. Alors que le NFP obtient 28 % des voix au niveau national, il n’atteint que 21 % des voix en Alsace. Les principaux bénéficiaires de cette faiblesse du vote pour le NFP sont d’une part les macronistes (25 % des voix en Alsace contre 22 % au niveau national) et d’autre part le RN (35 % des voix en Alsace contre 33 % au niveau national).

 

Cette faiblesse du vote à gauche en Alsace, qui avait caractérisé toutes les élections de 1945 à 2017, semblait avoir disparu aux élections présidentielles et législatives de 2017 et de 2022. Elle effectue sa réapparition aux législatives de 2024.

 

Pour le second tour, une majorité de duels RN-macronistes

 

Si l’on excepte les circonscriptions de Strasbourg et de Mulhouse, aucun candidat du NFP ne parvient à se maintenir au second tour. Comme par ailleurs, 3 candidats du NFP qui auraient pu se maintenir au second tour ont décidé de se retirer – à Strasbourg 4, à Mulhouse-Illzach et à Mulhouse-Habsheim – la configuration majoritaire pour le second tour en Alsace consiste en un duel opposant un candidat RN à un candidat macroniste. 10 circonscriptions (sur un total de 15) correspondent à cette configuration là.

 

Dans deux autres circonscriptions on a un duel opposant le RN à LR – à Saverne et à Thann-Ensisheim.

Dans la plupart de ces 12 circonscriptions, le candidat RN est en tête au premier tour, mais les candidats macronistes (respectivement LR) espèrent un réflexe de type vote républicain de la part des électeurs de gauche du premier tour pour l’emporter au second tour (1)

 

Le NFP en tête à Strasbourg

 

Dans les 3 circonscriptions de Strasbourg-ville, les candidats du NFP sont bien placés pour l’emporter au second tour, dans le cadre d’un duel contre un candidat macroniste à Strasbourg 1 et d’une triangulaire NFP – macroniste - RN à Strasbourg 2 et 3.

 

Bernard Schwengler

ovipal

3 juillet 2024

 

 

(1) Parmi ces 12 circonscriptions, la seule circonscription où le candidat RN n’est pas en tête est la circonscription de Mulhouse-Habsheim, mentionnée plus haut, où le candidat macroniste O. Becht devance le candidat RN. Dans les 11 autres circonscriptions, c’est le RN qui est en tête avec un écart par rapport à son adversaire du second tour qui va de 1 point, à Strasbourg 4 (Eurométropole Ouest Kochersberg) à 21 points (à Wissembourg).

 

 



04/07/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 894 autres membres