. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

« Les Juifs n'ont jamais habité la Palestine ! » au cœur d'une amnésie de propagande

On sait que, dans le débat actuel autour de la guerre que conduit Israël contre le Hamas, notamment depuis les massacres terroristes du 7 octobre, l'inculture règne en maître, le plus souvent parmi les pro palestiniens. Les tests réalisés par les journalistes taquins sont souvent concluants de ce point de vue. ils révèlent ce que l'on pourrait appeler une "amnésie de propagande"

 

Ceux qui hurlent à gorges déployées le slogan « de la mer jusqu'au Jourdain », interrogés sur la localisation géographique du fleuve, ou sur le nom de la mer en question, sont le plus souvent incapables de localiser les régions concernées sur une carte. La dernière à s'être fait prendre la main dans le sac de l'ignorance a été notre inénarrable Mathilde Panot. Interrogée le 5 mars dernier sur la chaîne Public Sénat, la député insoumise a été incapable de répondre à la question de savoir si l'Etat palestinien qu'elle appelle de ses vœux était situé « à l'Est ou à l'Ouest du Jourdain ». Elle s'en est tirée en affirmant qu'elle « ne comprenait pas la question », ce qui, à tout prendre, n'est pas mieux.

 

Bon, que les incultes (fussent-ils étudiants de Sc Po ou dirigeants politiques) ne sachent rien, ne devrait étonner personne, et au fond cela n'appelle guère de commentaires autres que l'idéologie, c'est essentiellement pour les Nuls.

 

 

Un test de culture : qui peuplait la Palestine à l'époque du Christ ?

 

Dans ce domaine, on peut faire une autre expérience qui est plus troublante. Vous pouvez la faire autour de vous, à table avec des amis ou dans les salons où l'on cause encore politique au moyen orient. Choisissez de préférence des interlocuteurs cultivés, dont vous êtes sûrs de la culture générale ; n'hésitez pas à prendre des diplômés en Histoire-géographie.

 

Le test est le suivant : demandez leur qui peuplait la Palestine à l'époque du Christ, ou même, voyons large, au premier siècle après JC. Bon, la dénomination « Palestine » n'existait pas encore (elle a été inventé par les Romains, vers 135, pour renommer la Judée, à l'issue de la deuxième guerre des Juifs contre les Romains). N'ergotez pas, utilisez quand même le terme de « Palestine », cela vous évitera trop de circonvolutions pour décrire la zone entre le Jourdain et la mer méditerranée.

 

Donc, votre question est simple, qui, quels sont, le ou les peuples qui habitaient là à l'époque ? J'ai moi-même fait le test auprès de plusieurs personnes, dans des contextes différents et dans les conditions décrites plus haut. Le résultat est stupéfiant, à peu près personne ne sait répondre. Même quand on met sur la voie en complétant la question par un « c'était l'époque de Jésus ». Niet, nada, rien. Pas de réponse. On change de conversation.

 

 

Une amnésie de propagande

 

L'intérêt de l'expérience est que vos interlocuteurs ne sont pas incultes, eux. Je fais l'hypothèse que leur silence n'a rien à voir avec l'ignorance, mais avec ce que j'appellerai, par un néologisme nécessaire, une amnésie de propagande. En effet, ils savent la réponse, ils l'ont appris, probablement dans plusieurs contextes, au catéchisme, à l'Ecole primaire, secondaire, dans des cours d'histoire, ou même de géographie. Je parle là des anciens, car aujourd'hui les jeunes n'ont aucune chance d'apprendre cette histoire, leur professeur n'arrivant même pas à tourner sans risque le dos à la classe, alors parler des Juifs en Palestine, n'imaginez même pas.

 

Donc, nos interlocuteurs cultivés ont tout simplement oublié que les Juifs étaient en Judée et en Samarie depuis de longs siècles, que Jésus était un jeune juif qui, à force de damer le pion aux Rabbins du temple et de se prétendre le Messie (Christos en grec), que les Juifs ont conduit deux guerres contre l'occupant Romain, jusqu'à ce que ce dernier les mettent dehors (pas tous, certains sont restés, si l'on peut dire, jusqu'à aujourd'hui), conduisant à la diasporisation du peuple Juif.

 

Bref, la Palestine était juive, et depuis longtemps (les Romains ont inventé cette dénomination pour humilier les Juifs à la fin de la deuxième guerre, puisque Palestine vient des philistins, peuple indoeuropéen, souvent en guerre contre les Juifs et qui sera « grand-remplacé » par les Arabes au VIIIème siècle).

 

Alors d'où vient cette amnésie ? Bon, vos interlocuteurs chrétiens ont un joker, on leur a trop dit au catéchisme que Jésus était... chrétien, en oubliant qu'il était juif. Petit joker quand même, car on leur a aussi dit que c'était les Juifs qui avaient crucifié Jésus le chrétien. Donc finalement, ils savaient qu'il y avait des Juifs là à cette époque (et même des Romains : Ponce-Pilate, qui a eu son heure de célébrité). Mais les autres, les cultivés, les agrégés, les diplômés ? Ils ont su, mais ils ont oublié, sous l'effet de la propagande.

 

Un mot, entre autres, a déclenché l'amnésie, c'est celui de « colons ». Les Juifs, en Israël, sont, tout le monde le sait, des « colons », et pas qu'en Cisjordanie, partout ! De la mer au Jourdain (on en profite au passage pour détruire le portrait de l'anglais Arthur Balfour, qui a initié, par sa fameuse déclaration de novembre 1926 la « colonisation » de la Palestine par les Juifs). Donc le schéma est clair : comme les français en Afrique, les Anglais en Inde, les juifs, qui n'avaient rien à faire là, ont « colonisé » une terre qui leur était étrangère. Ils sont arrivés là ex nihilo en 1926 puis en 1948, et les « palestiniens » (en fait les colonisateurs arabes du VIIIème siècle) étaient là depuis toujours. Les Juifs participent au grand mouvement de colonisation blanche, dont ils sont les derniers rejetons, qui opprime les peuples lointain. Simple comme Mélenchon, non ?

 

Les Juifs ont l'habitude de l'amnésie. On oublie systématiquement leur histoire, leur culture, leur géographie, les injustices, et jusqu'aux massacres dont ils ont été l'objet. Et quand, sortant de leur discrétion immémoriale, ils osent en parler, on leur demande toujours « des preuves », en sous entendant qu'il n'y en a bien sûr aucune.

 

Pour éviter toute dissonance cognitive, et plus ouvert à la propagande pro palestinienne qu'au souvenir de leurs connaissances historiques, nos cultivés ont donc tout oublié. La propagande ne fait pas que remplir les têtes de fausses idées, elle les vide aussi, en rendant amnésique. Mais ça, on le savait déjà.

 

Philippe Breton

ovipal

23 mars 2023

 

 

On trouvera une courte mais excellente synthèse de la genèse de la dénomination « Palestine » dans la revue en ligne Herodote.com : https://www.herodote.net/Palestine-mot-189.php

 



23/03/2024
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 865 autres membres