. . . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

.       .   . . OVIPAL - OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE EN ALSACE . . . .

La fragmentation politique en marche, le cas du Grand est

Il est relativement banal de dire que les élections de 2017 ont correspondu à un séisme du système partisan français avec l’effondrement des deux formations qui dominaient la vie politique nationale depuis les années 1970 (RPR-UMP-LR d’une part et PS d’autre part) et l’émergence de LRM, qui a réussi à conquérir coup sur coup l’Elysée et la majorité des sièges à l’Assemblée nationale.

 

Les collectivités territoriales n’ont pas été directement atteintes par ce séisme, du moins pas pour l’instant, dans la mesure où les exécutifs qui les dirigent s’appuient sur des assemblées délibératives qui ont été élus avant 2017 – en 2014 pour les communes, en 2015 pour les départements et les régions. Elles en ont cependant d’ores et déjà senti la réplique, sous la forme d’une fragmentation politique progressive.

 

Le cas du Grand est permet d’illustrer ce phénomène. De décembre 2015 à janvier 2019, le Conseil régional du Grand-est est passé progressivement de 3 groupes – les 3 groupes issus des 3 listes qui avaient pu se maintenir au second tour des régionales de 2015 – liste Richert (UMP et alliés), liste Masseret (PS et alliés) et liste Philippot (FN) à 7 groupes.

Il y eut ainsi de façon successive :

  • La création du groupe Les patriotes (LP), autour de Philippot, à partir d’une scission dans le groupe FN
  • La création d’un groupe CNI-DVD (Centre national des indépendants, divers droite) à partir d’une seconde scission dans le groupe FN
  • La création du groupe Les progressites (Macronistes) autour de Masseret à partir d’une scission dans le groupe socialistes et alliés.
  • La création du groupe Alsace et Territoires, autour de Reichardt, à partir d’une scission dans le groupe majoritaire (LR et alliés). (cf. l’article Jean Rottner peut-il rester président du Grand est ?)

Ces différentes scissions se sont produites en fonction d’un mélange de logiques politiques et de logiques personnelles. On peut noter à cet égard la trajectoire de Jean-Pierre Masseret. En 2015 il justifiait son maintien au second tour des régionales (et le risque qu’il prenait de favoriser une victoire du FN) par une volonté de permettre l’expression d’un vote à gauche. Deux années plus tard il rejoignait la macronie, qui s’est construite sur la négation du clivage droite-gauche.

 

Pour l’instant la fragmentation en cours au Conseil régional du Grand est ne modifie qu’à la marge les rapports de force issus des élections de 2015. Elle ne met pas en danger la prédominance arithmétique (et par conséquent politique) du groupe majoritaire (LR et alliés), qui détient 60 % des sièges (104 sur 169).

 

Mais ces rapports de force ont été balayés par le séisme électoral de 2017. Ils ne correspondent plus aux courants actuels de l’opinion. A cet égard, les résultats des européennes de mai 2019 donneront des indications intéressantes sur l’état actuel des rapports de force dans le Grand est. On se souvient que les européennes de 2014 avaient été les premières élections où le FN avait dépassé l’UMP, aussi bien dans le Grand est qu’au niveau national. Et l’année suivante, au premier tour des régionales de 2015, le FN avait confirmé cette première place devant l’UMP dans le Grand Est (Philippot devant Richert).

 

Pour les européennes de 2019, dans la perspective des régionales de 2021, les résultats de LR présenteront un intérêt tout particulier. LR parviendra-t-il à se maintenir en seconde position derrière le Rassemblement national (RN) ? Ou bien sera-t-il relégué en troisième position derrière LRM ? Dans cette seconde hypothèse, les chances de voir un candidat LR l’emporter aux régionales de 2021 dans le Grand est seraient assez maigres. Et cela pourrait avoir pour effet dans l’immédiat de relancer la fragmentation en cours au Conseil régional.

 

Bernard Schwengler

ovipal

13 février 2019                                                                                                                                

                                                                                                                                                                              

 



14/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 811 autres membres